Coronavirus : les entreprises redoutent un coup de frein économique


 Publié par Elodie Carpentier le 18/02/2020 à 14:17, Mis à jour le 19/02/2020 à 10:38102 vues 

macbook-ordinateur-clavier

Le chiffre d’affaires de grandes entreprises pourraient baisser lors du deuxième trimestre 2020

Le coronavirus commence à avoir des répercussions sur l’économie mondiale. De grosses entreprises dont Apple ont annoncé que les objectifs ne seraient pas atteints pour le deuxième trimestre 2020. En parallèle, un expert des épidémies du coronavirus estime que 60% de la population mondiale pourrait être infecté.

Un malade du coronavirus peut infecter 2,5 personnes

En Chine, le nouveau bilan du coronavirus fait état de 1 886 morts et de 72 300 cas. Cinq décès ont été recensés en dehors du pays dont un en France. Avec 454 cas, le paquebot Diamond Princess reste le principal foyer de contamination hors de Chine. Le navire est en quarantaine depuis le début du mois de février dans la baie de Yokohama près de Tokyo. Plus de 300 passagers Américains ont pu être rapatriés en début de semaine. Ils ont débuté une nouvelle quarantaine de 14 jours aux Etats-Unis.

Depuis plusieurs semaines, les autorités chinoises tentent de mettre fin à cette épidémie. Elles demandent désormais aux personnes guéries de donner leur plasma pour soigner les malades. Un plasma qui contiendrait des anticorps pouvant diminuer la charge virale chez les autres patients.

Le professeur Leung, un médecin de Hong Kong estime que le coronavirus pourrait infection 60% de la population mondiale. Selon des experts, un malade pourrait infecter environ 2,5 personnes. Le médecin, spécialiste des épidémies de coronavirus rappelle « que les mesures de confinement sont essentielles ». Selon lui, lors d’une mise en quarantaine, si un cas est détecté comme positif c’est l’ensemble du groupe qui devrait repartir pour une nouvelle quarantaine de quatorze jours.

Une économie mondiale au ralenti

L’épidémie du coronavirus commence à avoir un impact sur l’économie mondiale. Apple a d’ores et déjà annoncé que son chiffre d’affaires pour le deuxième trimestre ne serait vraisemblablement pas atteint. Le marché automobile fait aussi grise mine. De nombreux constructeurs et équipementiers (Volvo, Peugeot, Toyota…) ont annoncé l’arrêt de leur production ou prévoient de le faire.

L’industrie du luxe doit aussi faire face à un ralentissement. Sans surprise, une forte baisse des ventes a été constatée en Chine dans les maisons Gucci ou encore Yves Saint Laurent. Disneyland ne fait pas exception. Le géant américain estime que les parcs d’attractions de Shanghai et d’Hong kong pourraient perdre 280 millions de dollars.

Face à l’urgence sanitaire, les entreprises multiplient les mesures de précautions. C’est le cas de l’assureur AXA qui a décidé de protéger ses employés en les invitant à faire du télétravail et à annuler les déplacements professionnels dans les zones infectées par le coronavirus. Des précautions nécessaires pour les salariés comme pour les entreprises : « En cas de décès d’un salarié, la responsabilité de l’entreprise sur le fondement de la faute inexcusable et éventuellement celle du dirigeant pour faute de gestion pourraient être engagées » explique Mickael Robert, directeur des lignes financières chez Siaci Saint Honoré.

« La priorité numéro 1 de ce ministère »

En France, Olivier Véran, le tout nouveau ministre de la santé a annoncé que le coronavirus reste « la priorité numéro 1 de ce ministère » et « nous mobilise pleinement ». Au total, douze cas ont été recensés. Cinq patients sont guéris et ont pu sortir de l’hôpital. Les malades toujours hospitalisés sont la fille de l’homme de 80 ans décédé mais aussi cinq Britanniques hospitalisés dans la région lyonnaise.

Rappelons que les personnes qui rentrent de Chine doivent durant 14 jours surveiller leur température deux fois par jour, porter un masque chirurgical et ne pas fréquenter des lieux avec des personnes fragiles.

Call Now Button